Featured Posts

Photos immobilières : objectif vente

March 14, 2015

 

Photo immobilière: objectif vente

 

(Québec) Lorsqu'on vend sa demeure, les photos sont primordiales. Technologie HDR, prises de vue sur 360 degrés, visites vidéo... les techniques et les tactiques s'affinent sur la Toile. Mieux vaut savoir en profiter au maximum pour mettre toutes les chances de son côté. On a peu de temps pour capter l'attention d'un internaute, et une photo médiocre peut vite tout gâcher.

«Les photos, c'est ce qui fait vendre», affirme Gina Gaudreault, directrice générale de la Chambre immobilière de Québec. «C'est comme lorsqu'on choisit un hôtel. S'il n'y a pas de photos, on ira en voir un autre.»

Chez RE/MAX Québec, Jessica Lavoie, coordonnatrice aux communications, indique que chacun de leurs courtiers affiliés, qui sont travailleurs autonomes, est responsable des photos des propriétés qu'il vend. Ainsi, certains font affaire avec des photographes, d'autres s'en chargent seuls. Ils versent ensuite leurs images dans le système centralisé Centris : quelque 14 000 courtiers de plus de 1500 agences passent par là au Québec.

Le logiciel accepte jusqu'à 24 photos, qui, jadis compressées, sont depuis peu affichables en haute résolution, note Jessica Lavoie. Mme Lavoie indique que RE/MAX préfère des photos de saison; si la vente se passe en hiver, les images doivent être représentatives.

Le site de vente sans intermédiaire DuProprio fournit automatiquement le service d'un photographe pour des photos HDR (acronyme de High Dynamic Range, soit Grande plage dynamique) à tous ses clients. Il s'agit d'une combinaison de plusieurs photos au temps d'exposition différent. Il en résulte des images très claires ou l'on voit mieux les détails, car elles renferment toute l'information lumineuse de la scène, explique le fondateur de DuProprio, Nicolas Bouchard.

 

Recommandations

M. Bouchard souligne que les trucs de photographie rencontrent ceux du home staging. Il faut d'abord désencombrer la maison avant la prise de photos. Une étape primordiale que les gens négligent souvent.

Gina Gaudreault indique qu'il n'y a pas de lignes directrices pour les photos de propriétés à vendre, mais on recommande aux courtiers de dépersonnaliser l'endroit, en ôtant les photos de famille, ou les bols de nourriture pour animaux. On doit d'ailleurs faire attention pour ne pas voir de gens dans les miroirs ou les portes-fenêtres. La lumière doit être au mieux : les photos de jours sont donc idéales.

La photo de la façade ne fait toutefois pas l'unanimité. Certains estiment que l'on doit absolument commencer par elle pour tout affichage, avec une partie de l'aménagement paysager si possible. On doit alors indiscutablement tasser les bacs à ordure et à recyclage, ainsi que les automobiles devant la demeure et les objets qui traînent sur le balcon avant de croquer son portrait.

Caroline Gaudreault, propriétaire de l'agence Immo Photo et photographe en immobilier, déplore de son côté que la façade soit souvent négligée, pourtant c'est «l'identité» de la demeure, la première chose que l'on voit.

 

Les atouts d'abord

D'autres priorisent ce qui accroche l'oeil. Inutile de commencer avec la façade si elle est laide, soutient la courtière immobilière RE/MAX à Brossard Marie-Claude Génie. «Chaque maison a un atout» et c'est par celui-ci que l'on doit commencer. «Montrer la tour à condos, ça ne donne rien. La cuisine et la salle de bain, ça vend!» Et le contraire se produit si ces deux pièces ne sont pas jolies. Mais si on a une cuisine de rêve, il ne faut pas hésiter à la mettre en premier, appuie-t-elle.

Chez DuProprio, bien qu'on croit qu'une photo de la façade est essentielle pour faire mousser la popularité de l'annonce en ligne, s'il s'agit d'un immeuble pas trop joli, on consent à y aller avec une aire de vie intérieure plus intéressante.

Pour ce qui est de l'ordre des photos, les intervenants suggèrent un circuit logique de visite, en commençant par le hall d'entrée, par exemple. Et doit-on mettre le plus de photos possible? Il semble y avoir deux écoles de pensée dans l'immobilier : soit on met le plus de pièces possible, sauf celles qui nous désavantagent, et celle où l'on en met moins pour teaser l'acheteur. Mais l'avantage d'Internet est qu'on peut mettre plusieurs photos, accessibles facilement. Pourquoi ne pas en profiter?

 

Le faire soi-même

Si les proprios veulent se lancer seuls dans la vente de leur demeure au moyen des petites annonces, Caroline Gaudreault leur suggère de louer un appareil plus professionnel avec un trépied, pour éviter tout flou, et un objectif à grand angle. Les vues d'ensemble sont bien importantes. On peut aussi très bien faire appel à un professionnel si on ne veut pas s'acquitter de la tâche.

«Pour avoir la meilleure prise de vue d'une pièce, il ne faut pas avoir peur de tasser des meubles», ajoute Caroline Gaudreault. Bien entendu on recherche le plus de lumière possible, une ambiance naturelle.

Le cellulaire est d'ailleurs à proscrire, souligne fermement Marie-Claude Génie. Les annonceurs particuliers ne sont pas les seuls dans le tort, la courtière indique que ça arrive encore dans leurs rangs! «Il n'y a pas de grand angle, pas de flash; c'est difficile de prendre une pièce au complet!»...

 

Source: Laurie Richard, Le Soleil, www.lapresse.ca/le-soleil/maison/habitation/201302/07/01-4619540-photo-immobiliere-objectif-vente.php

 

Please reload

Publié récemment
Please reload

Please reload

Archive
Suivez-nous
  • Facebook Basic Square

Anka Buzolitch

Photographe /infographe

514-601-1351

ankabuzolitch@gmail.com

pour voir mon travail  personnel  vous pouvez visiter le:

ankabuzolitchphoto

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Boucherville 2017